Votation du 23 septembre 2018

Votation fédérale
Initiative vélo
Le Parti socialiste genevois remercie les électeurs et électrices qui ont accepté l’initiative vélo. Avec 83.08% de OUI, les Genevois-es ont, aujourd’hui, fait le choix d’inscrire dans le Constitution suisse le vélo comme moyen de transport à part entière.
Ce vote démontre l’importance qu’accorde la population genevoise à la mobilité douce et en particulier au vélo. Une réelle sécurisation et prise en compte de ce moyen de transport sont nécessaires dans notre canton et pays.
Les Genevoises et les Genevois ont ainsi exprimé leur volonté de voir une véritable place laissée aux utilisateurs-trices de vélos dans les rues et notre canton.

Aliments équitables
Les Socialistes regrettent le rejet de cette initiative qui visait à favoriser les denrées alimentaires issues d’une agriculture équitable et respectueuse de l’environnement et des animaux.
Le PS genevois remercie néanmoins les genevoises et genevois qui ont soutenu ce texte, reconnaissant la nécessité d’agir pour : que le travail des ouvrier-ère-s agricoles et des paysan-ne-s soit rémunéré suffisamment ; que les conditions de vie des animaux soient sensiblement améliorées ; une plus grande transparence concernant la provenance et les conditions de production des denrées alimentaires importée ; et pour la mise en avant de produits de la région et de saison.
L’argumentation de la droite qui n’avait d’autre but que de faire craindre à la population suisse une hausse des prix a semble-t-il fait mouche. Il n’empêchera pas au parlement suisse de se pencher à nouveau sur les conditions de vie des travailleurs-euses du monde agricole ainsi que sur les conditions de production des denrées alimentaires consommées en Suisse.

Souveraineté alimentaire
Les Socialistes prennent acte du refus populaire de l’initiative pour la souveraineté alimentaire. Ils remercient les Genevoises et Genevoises qui ont soutenu ce texte. Le PS regrette que la campagne mensongère, menée par la droite et les milieux de l’agro-industrie, pour faire croire aux électeurs-trices que cette initiative équivalait à une perte de diversité alimentaire, ait fait basculer les votes dans le camp du non.
Nous espérons que des mesures seront rapidement prises afin d’aider un pan essentiel de notre économie et de notre vie quotidienne qui s’effondre tous les jours un peu plus.

Pour plus d’informations :

  • Carole-Anne Kast, Présidente (079 310 48 90)
  • Romain de Sainte Marie, Vice-président (079 395 23 85)
Publié dans