Banner_Programme_ph

Social

Des prestations sociales pour combattre la précarité

 

Aujourd’hui, à Genève, le fossé se creuse entre les plus riches et une part croissante de la classe moyenne qui peine à joindre les deux bouts. Les dépenses des ménages ont explosé (santé, logement, loisirs). En cas d’accident de parcours, le retour à l’emploi est difficile: les demandeurs-euses d’emploi en fin de droit se retrouvent souvent à l’aide sociale, dont le nombre de bénéficiaires ne cesse d’augmenter. Les femmes sont malheureusement les premières touchées ; les familles monoparentales cumulent les difficultés (temps de travail réduit, manque de moyens, accroissement des charges).

Le Parlement, aujourd’hui à majorité de droite, ne répond plus aux besoins de la population. Si une majorité de gauche est élue au Grand Conseil, elle poursuivra la lutte contre les inégalités sociales en renforçant les moyens pour soutenir les personnes en difficulté. Un effort particulier doit être mis sur la prévention et la formation afin de renverser cette tendance à l’appauvrissement de la population.

Les Socialistes s’engagent notamment à :

  • Soutenir les quartiers défavorisés du canton par des prestations dans les domaines de l’action sociale, de l’emploi et de la santé.

  • Adapter les barèmes de l’aide sociale notamment, en incluant les loyers dans le calcul.

  • Supprimer le barème des jeunes adultes à l’aide sociale pour transformer l’aide sociale en bourse d’étude et d’inclusion.

  • Renforcer les moyens à la prise en charge des mineurs, notamment à la Fondation officielle de la jeunesse (FOJ) et au Service de protection des mineurs (SPMI).

  • Garantir un maintien à domicile des seniors et des personnes en situation de handicap en facilitant, par exemple, les travaux d’adaptation dans les appartements.

  • Soutenir les proches aidants en leur offrant des structures de repos.

Retrouvez l’ensemble de nos propositions dans le programme de législature 2018-2023 du PS genevois.