Enfin une majorité parlementaire pour maintenir l’offre TPG !

Grand Conseil
Enfin une majorité parlementaire pour maintenir l’offre TPG !

Suite au refus de la hausse des tarifs des TPG par le peuple le 21 mai dernier, une majorité a enfin été trouvée au Grand Conseil pour éviter une baisse de l’offre ; la subvention aux TPG va augmenter. Les Socialistes se réjouissent que la volonté populaire soit enfin respectée et dénonce l’attitude revancharde et irresponsable du Conseiller d’Etat Luc Barthassat. Le maintien et développement de l’offre relève d’une nécessité indiscutable pour réduire le niveau de pollution atmosphérique et sonore ainsi que pour désengorger notre réseau routier.

En juin 2014, les Socialistes ont déposé un premier projet de loi pour compenser le manque à gagner dû à la baisse des tarifs issus de l’initiative 146 par une hausse de la subvention. Ce projet a été balayé quelques mois plus tard par une droite arrogante et l’offre des TPG a fondu de 6,5% de 2013 à 2017.

Afin de donner un coup d’arrêt à cette politique délétère, les Socialistes, Ensemble à gauche et le MCG ont déposé tout récemment un nouveau projet de loi (PL 12128) pour revenir à l’offre de prestations 2014.

Suite à la votation du 21 mai dernier, les Verts, qui soutenaient l’augmentation des tarifs malgré deux refus populaires, semblent avoir enfin entendu les citoyens et ont déposé un projet de loi pour apporter un financement complémentaire de 7,7 millions aux TPG pour 2017 (ou 2018 ?) afin d’éviter une nouvelle baisse de l’offre.

Les Socialistes se réjouissent que le projet de loi des Verts ait trouvée une majorité. Ce vote ne représente toutefois qu’une mise en application urgente et anticipée du projet de loi PS-EàG-MCG qui devra être traité ultérieurement pour inscrire dans la loi le principe de compensation des baisses de tarifs par une hausse de la subvention.

La population a refusé de faire peser toujours plus lourdement le financement des TPG sur les usagers. Or le maintien et développement de l’offre relève d’une nécessité indiscutable pour réduire le niveau de pollution atmosphérique et sonore ainsi que pour désengorger notre réseau routier. Les Socialistes sont dès lors consternés par l’absence de vision à long terme du Conseiller d’Etat Luc Barthassat qui entendait baisser une nouvelle fois l’offre des TPG et continue en parallèle à promouvoir la mobilité individuelle motorisée alors qu’elle a mené Genève dans l’impasse en matière de mobilité.

Pour plus d’informations :

  • Carole-Anne Kast, Présidente (079 310 48 90)
  • Romain de Sainte Marie, Député, chef de groupe (079 395 23 85)
  • Thomas Wenger, Député (079 476 69 45)
Publié dans