Skip to content

Votations du 24 novembre 2019 : les mots d’ordre du Parti socialiste genevois

Réuni-e-s en Assemblée générale hier soir, les Socialistes se sont prononcé-e-s sur les objets qui seront soumis à votation populaire le 24 novembre prochain à Genève. Au programme : neuf objets cantonaux, dont une initiative de la gauche sur le logement, plébiscitée par les membres présents à l’assemblée générale.

Initiative Construisons des logements pour toutes et tous : un grand OUI !
Le canton de Genève subit depuis des décennies une grave pénurie de logements. Résultat de cette situation : une forte spéculation immobilière et des loyers en constante augmentation. Les nouveaux logements sont souvent inaccessibles et ne correspondent pas aux besoins de la majorité de la population, notamment de la classe moyenne et des populations les moins aisées. Avec son initiative Construisons des logements pour toutes et tous, la gauche propose qu’en période de pénurie de logement, les nouvelles zones à construire soient classées en zones de développement. Grâce à un contrôle des prix par l’État et l’obligation de construire un quota minimal de logements d’utilité publique, les appartements en zones de développement demeurent abordables, que ce soit pour les locataires ou pour les personnes ayant les moyens d’acquérir un logement. Ainsi, on empêche les velléités spéculatives et on garantit une véritable politique publique qui concrétise le droit au logement. C’est naturellement un plébiscite que cette initiative a remporté lors de l’assemblée du PSG.

Oui à un pilotage démocratique : reprenons en main notre aéroport !
Les membres du PSG ont accueilli positivement l’initiative de la coordination CARPE pour un pilotage démocratique de l’aéroport. Grâce à ce texte, le statut de l’aéroport de Genève sera inscrit dans la constitution comme établissement de droit public, au même titre que les SIG ou les TPG. Ainsi, l’État aura un rôle accru dans les décisions relatives à l’aéroport. En outre, l’initiative a pour ambition de maîtriser le développement de l’aéroport en prenant en compte, en plus des enjeux économiques, les besoins des riverains et les questions environnementales. Le bruit, les émissions de CO2 et les diverses nuisances liées à l’activité aéroportuaire seront soumis à un contrôle plus strict.
Les Socialistes ont refusé le contre-projet « allégé » voté par le Grand Conseil, qui vide de sa substance le texte de l’initiative et ses ambitions. Entre l’initiative et le contre-projet, c’est bien entendu pour l’initiative que les Socialistes appellent à voter.

Expérimentation animale : une mauvaise réponse à une question importante
Les Socialistes présents à l’assemblée générale ont jugé que l’initiative Pour un meilleur contrôle de l’expérimentation animale n’apportait pas de réponse adéquate au problème de la souffrance animale durant les expériences en laboratoire. En effet, l’initiative donne le pouvoir à un seul individu de paralyser une recherche scientifique sur tout le territoire cantonal, ce que les Socialistes ont déploré, craignant que l’expérimentation scientifique dans le cadre universitaire n’en ressorte affaiblie. Ils et elles appellent donc à voter NON à cette initiative.

Pour une limitation des produits phytosanitaires
La modification constitutionnelle soumise à votation populaire prévoit de réduire drastiquement l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire genevois. Ainsi les herbicides, fongicides et autres pesticides, verront leur utilisation réduite. Quand bien même les Socialistes auraient souhaité une interdiction complète de ces produits à risque pour la santé et l’environnement et regrettent que cette modification constitutionnelle ne soit que trop peu contraignante, notre Assemblée générale a largement appelé à l’accepter.

Pour les logements, l’école et le sport… oui au déclassement du Pré-du-Stand
Au terme d’un long débat réunissant les opposants et les défenseurs du projet du Pré-du-Stand, les Socialistes se sont finalement prononcés en faveur de la modification de zone sur la commune du Grand-Saconnex. Les membres du parti ont regretté la perte de terrains agricoles mais salué la libération en cascade de terrains, qui permettra à terme la construction de nombreux logements, salutaire en période de pénurie. La création d’un pôle football cantonal, assurant la formation de la relève et la libération d’un terrain pour la construction d’un nouveau cycle d’orientation rendu essentiel par l’augmentation démographique du nombre d’élèves et le piteux état de l’actuel cycle du Renard a fait pencher la balance en faveur du déclassement.

200 logements au Petit-Saconnex
Les Socialistes ont appelé à voter oui à la création d’une zone de développement au Petit-Saconnex. Ce projet s’inscrit dans la lignée de ce que défendent les Socialistes, notamment par le biais de l’initiative Construisons des logements pour toutes et tous : plus de logements avec un meilleur contrôle de l’Etat pour limiter la spéculation immobilière. En outre, il faut relever que le centre historique du Petit-Saconnex serait préservé.


Pour plus d’informations :

  • Gérard Deshusses, Président du PS genevois (079 605 67 84)
  • Caroline Marti, Vice-présidente du PS genevois (079 796 36 23)
Publié dans ,
Scroll To Top