Avancée significative dans le combat socialiste pour la formation professionnelle

Un an jour pour jour après son renvoi en commission, un projet de loi socialiste visant à adapter le dispositif des prêts et bourses d’études à la réalité changeante du marché de l’emploi a été adopté à une très large majorité du Grand Conseil. Les Socialistes se félicitent de cette victoire d’étape importante dans la lutte pour l’accès à la formation et à la reconversion professionnelle.

A l’exception notable du PLR et d’une partie de l’UDC, c’est à une très large majorité qu’a été voté aujourd’hui le projet de loi socialiste 12245 «Pour un véritable accès à une formation de reconversion». Fruit d’un groupe de travail interne au PS initié par le Conseiller administratif Sami Kanaan, ce projet de loi prévoit d’étendre le dispositif existant en matière de bourses et prêts d’études aux situations de reconversion professionnelle, afin de garantir à toutes et tous un accès à la formation tout au long de la vie.

Force est de constater en effet que sur un marché de l’emploi traversé par des transformations rapides et profondes, les parcours professionnels sont de moins en moins linéaires et les réorientations de plus en plus fréquentes et nécessaires. Avec l’automatisation d’un nombre toujours plus important de tâches, certaines personnes voient, en cours de carrière, leur emploi disparaître purement et simplement. Il est impératif de donner les moyens à ces personnes d’anticiper de telles situations et de se former, le cas échéant, à une autre profession, aussi éloignée soit-elle de leur formation initiale.

Or la législation actuelle, témoin des réalités économiques du siècle dernier, ne permet pas de répondre à ces besoins croissants en formation. Ce qui était l’exception hier tendant à devenir la norme aujourd’hui, il est nécessaire d’adapter le cadre légal pour accompagner les travailleurs et travailleuses face à ces mutations rapides, et en particulier les plus précaires d’entre elles et eux, qui y sont particulièrement vulnérables.

Un premier pas important dans cette direction vient d’être fait aujourd’hui avec l’adoption du projet de loi du groupe socialiste. Désormais, toute personne de plus de 25 ans pourra prétendre à une bourse de reconversion, rendue nécessaire par les évolutions structurelles du marché de l’emploi (profession tombée en désuétude, savoir-faire délocalisé, secteur saturé, etc.). Le montant maximum de cette bourse, souhaité à 48’000 francs par les Socialistes, a finalement été ramené à 40’000 francs lors des travaux de commission.

L’adoption de cette mesure constitue une excellente nouvelle pour les Genevoises et les Genevois dont les trajectoires personnelles se trouvent ainsi davantage sécurisées.

Pour plus d’informations :

  • Grégoire Carasso, député et auteur du projet de loi (079 796 91 37)
  • Léna Strasser, députée et cheffe de groupe (076 615 75 49)
  • Sami Kanaan, Conseiller administratif (079 542 66 50)
  • Caroline Marti, députée et vice-présidente du PS Genevois (079 796 36 23)