Coronavirus : préservons au mieux le secteur événementiel

Le Parti socialiste genevois reconnaît le travail accompli par les autorités fédérales et cantonales et soutient les décisions prises afin de protéger la santé de la population face à la propagation du COVID-19. Néanmoins, préoccupé par les conséquences des restrictions en matière de manifestations publiques et privées, et afin de protéger au mieux les milieux sportif et culturel, le groupe socialiste a déposé une proposition de résolution invitant le Conseil d’Etat à agir pour préserver le secteur événementiel. Il en demandera le traitement en urgence ce soir.

Annulation du Festival international des droits humains (FIFDH), annulation, report ou tenue à huis clos de matchs pour les compétitions de football, de hockey ou de basketball, réduction de jauges ou annulation d’événements culturels d’ampleur dont les reports potentiels restent incertains, fermeture de discothèques et bars de nuit : les impacts de la situation sanitaire actuelle et des décisions prises pour la contrôler sont nombreux et non négligeables pour le secteur événementiel genevois, comme plus largement pour l’ensemble de l’économie du canton. En effet, au-delà de la menace immédiate que font planer ces mesures sur l’existence même de certaines organisations publiques ou privées et sur leur personnel propre, c’est tout une chaîne d’actrices et d’acteurs qui se trouvent gravement impacté-e-s : hôtellerie-restauration, sociétés de transport, techniques son et lumières, etc.

Emboîtant le pas à son homologue vaudoise, la députation socialiste a dès lors déposé une proposition de résolution dont elle demandera le traitement en urgence ce soir, laquelle enjoint le Conseil d’Etat à faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer un suivi minutieux de la situation au plus proche des acteurs et actrices concerné-e-s (personnes, organisations ou même institutions) et en collaboration étroite avec elles et eux. Le Gouvernement cantonal est également invité à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour sauvegarder l’existence du secteur événementiel genevois et protéger l’ensemble des associations, entreprises, salarié-e-s, indépendant-e-s et intermittent-e-s qui en dépendent directement ou indirectement. Plusieurs organisations et associations professionnelles ont déjà fait un certain nombre de propositions en ce sens (création de fonds de soutien, facilitation du chômage partiel, mécanismes d’indemnisations, etc.). Enfin, les Socialistes insistent sur la nécessité d’une collaboration renforcée tant avec la Confédération qu’avec les autres Cantons pour contenir au mieux les conséquences économiques potentiellement lourdes de la situation que nous vivons actuellement.

Le Parti socialiste genevois entend ainsi s’assurer que soient rapidement mises en œuvre des mesures concrètes et efficaces pour préserver autant que faire se peut le tissu économique, sportif et culturel de notre canton.

Lire la résolution

Pour plus d’informations :

  • Sylvain Thévoz, député et premier signataire (078 629 85 15)
  • Léna Strasser, députée et cheffe de groupe (076 615 75 49)
  • Caroline Marti, députée et vice-présidente du PS genevois (079 796 36 23)