Manifester est un droit fondamental !

Mercredi dernier, le Conseil d’État a promulgué un arrêté indigne de Genève, interdisant tout cortège sur l’ensemble du territoire cantonal, lors de la venue des présidents Biden et Poutine, le 16 juin 2021.
 

Le Conseil d’État a succombé à la tentation, sous prétexte de la surveillance de la rencontre des deux présidents, d’interdire purement et simplement toute manifestation pendant cette journée.

La raison invoquée est que le sommet mobilise plus de 90% des forces de l’ordre et que celles-ci ne sont pas en mesure d’assurer la sécurité des manifestations compte tenu des moyens dont elles disposent. Cela veut dire que l’exercice d’un droit fondamental démocratique, constitutif de notre État de droit, serait subordonné à l’existence des moyens.

La sécurité primerait sur la démocratie ce qui est, pour les partis, associations et élu-es signataires d’une lettre au Conseil d’Etat, particulièrement grave. Cela constitue également une négation de plusieurs droits fondamentaux tels que la liberté d’expression et de réunion, desquels découle le droit de manifester.

Notre canton abrite le siège européen de l’Organisation des Nations Unies et accueille régulièrement les manifestations des peuples du monde entier sur la Place des Nations. Genève a une responsabilité envers ces peuples et envers les opposants à certains régimes totalitaires. Nous devons garantir leur droit à faire entendre leur voix. Notre aura internationale est également celle des ONG établies dans notre canton qui, en particulier, défendent les droits humains et promeuvent le droit à la parole et la liberté de pensée dans le monde.

Parce que le droit de manifester est un droit fondamental et constitutif de toute démocratie, qu’il en est une des conditions qui permet au peuple de faire part de ce qu’il pense et qu’il souhaite, nombre de personnes et entités ont signé une lettre priant le Conseil d’État de revenir sur sa décision et d’autoriser la manifestation du 16 juin 2021.

Lien vers la lettre: https://www.ps-ge.ch/wp-content/uploads/2021/06/210613LettreCE_droitmanifestation.pdf


Pour plus d’informations :

  • Lydia Schneider Hausser, coprésidente du Parti socialiste genevois (079 382 82 89)
  • Jean Burgermeister, député Ensemble à Gauche (078 855 73 43)
  • Delphine Klopfenstein, Conseillère nationale, présidente des Vert-es genevois-es (076 445 61 06)
Publié dans