Des réponses politiques pour la jeunesse au Congrès du Parti socialiste genevois

Les Socialistes se sont réuni-es en nombre pour assister au Congrès annuel du parti. Plus de 200 personnes ont assisté à cet événement de la rentrée qui se tenait à Confignon. En marge des discussions politiques sur la jeunesse, les militant-es ont eu le regret d’apprendre la démission de Romain de Sainte Marie de la coprésidence du parti. Ils et elles se réjouissent toutefois des prochaines étapes de la vie politique genevoise, qui conduiront bientôt notre parti en campagne électorale.

Coup de projecteur sur la jeunesse
Les membres du PS ont largement adopté un papier de position sur la politique de la jeunesse, qui  apporte des éléments de réponses aux problématiques auxquelles les jeunes doivent faire face, en particulier depuis le début de la pandémie, que ce soit dans leurs projets de formation, leur entrée sur le marché du travail, leurs besoins en logement, leur santé ou tout simplement leur vie sociale. À travers ce document, le PS genevois tient à faire valoir une perception résolument optimiste de la jeunesse et à mettre en lumière toutes les facettes de l’engagement des jeunes qu’il convient de valoriser, non sans occulter les diverses difficultés que certain-es d’entre elles et eux peuvent rencontrer ponctuellement ou structurellement. Les élu-es socialistes s’engagent désormais, à tous les échelons de la vie politique, à mettre leurs forces pour faire des propositions concrètes et traduire le contenu de ce papier en objets politiques.
Lien vers le papier de position

Des changements à la présidence du PS
Ce Congrès a également été l’occasion pour Romain de Sainte Marie, qui forme un duo à la coprésidence du parti avec Lydia Schneider Hausser depuis octobre 2020, d’annoncer qu’il renonçait à la fonction de coprésident. Durant les mois écoulés, il a dû affronter un cancer qui l’oblige à ralentir le rythme effréné auquel il est habitué. Mais c’est également pour lui une étape dans sa vie qui lui a fait prendre conscience qu’il doit accorder davantage de temps à sa famille et à lui-même. Aujourd’hui totalement guéri, il reste attaché à Genève et aux combats politiques à mener, c’est pourquoi il reste actif dans son rôle de député et sur le plan professionnel. Romain de Sainte Marie renonce à cette fonction au sein du PS car elle demande un fort investissement en temps et en énergie. Attristés mais compréhensifs, les membres présents ont longuement applaudi et remercié Romain de Sainte Marie pour son engagement.

Lydia Schneider Hausser s’est naturellement proposée de reprendre seule la présidence du PS, tâche qu’elle assume depuis le mois de juin, avec la première vice-présidente Nathalie Leuenberger. Cette proposition sera entérinée en assemblée générale le 15 septembre prochain. Le comité directeur et la présidence du parti seront renouvelés en mars 2022.

En route pour 2023 !
Au cours de ce Congrès, Lydia Schneider Hausser et Romain de Sainte Marie ont pu présenter les axes politiques forts qui seront développés au fil des prochaines étapes qui conduiront le PS à entrer en campagne pour les élections cantonales de 2023. Après des échanges très fructueux lors de la dernière université d’été, les militant-es du PS sont appelés à se mobiliser pour construire le prochain programme de législature.  Ce programme sera présenté au mois de mars 2022, et les candidat-es au Grand Conseil et au Conseil d’Etat seront désigné-es lors d’un Congrès au mois de mai.

Pour plus d’informations :

  • Romain de Sainte Marie, député (079 395 23 85)
  • Nathalie Leuenberger, vice-présidente du PS genevois (079 785 73 22)
  • Lydia Schneider Hausser, présidente du PS genevois (079 382 82 89)
Publié dans