Un pas en avant pour l’égalité – statu quo pour la fiscalité

L’initiative 99% ne passe pas la rampe ce dimanche, même à Genève. Elle aura toutefois eu le mérite de porter dans le débat public le problème de l’imposition des gains en capitaux. Les Socialistes prennent acte de ce résultat, qui n’enlève en rien leur détermination à défendre une meilleure redistribution des richesses. Ils et elles se réjouissent toutefois que, par un résultat net dans les urnes, le peuple suisse siffle la fin d’une situation discriminatoire pour les couples de même sexe. C’est un soulagement pour les Socialistes genevois-es, qui ont ardemment soutenu le OUI ou mariage pour toutes et tous.
 
Un OUI clair à Genève au Mariage pour toutes et tous !
Les Socialistes tiennent à remercier les Genevois-es pour l’excellent score du Mariage pour tou-tes dans notre canton. Plus de 65% des habitant-es de notre canton ont dit OUI, permettant de faire un grand pas vers l’égalité pour les couples homosexuels. Ce résultat ouvre à une partie de la population l’accès à des droits, comme l’adoption ou l’accès à la PMA. Mais en plus de l’acquisition de ces droits, cette nouvelle disposition légale permettra de cesser de nier l’existence de modèles familiaux variés. La reconnaissance légale de ces modèles vient soulager les familles qui existent déjà mais aussi celles en devenir.
 
Après le OUI dans les urnes le 9 février 2020 contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle, le OUI du 26 septembre marque une autre étape majeure en faveur de l’égalité, de la non-discrimination, de l’ouverture et de la tolérance. Les Socialistes s’en réjouissent et continueront de défendre les droits des personnes LGBTIQ+, en se battant par exemple pour faciliter les procédures de changement d’état civil pour les personnes trans, ou pour l’interdiction de pratiquer des opérations forcées sur les enfants intersexués.
Le PS s’engagera aussi au Parlement fédéral pour l’introduction d’un pacte civil de solidarité (pacs) pour les couples hétérosexuels et homosexuels et examinera également les possibles améliorations juridiques pour les couples non-mariés. Les Socialistes luttent contre l’homophobie, la transphobie et le sexisme et ne peuvent que se réjouir qu’une discrimination vienne d’être gommée par la population suisse ce dimanche.
 
Les intérêts de 99% de la population balayés par près de 60% des Genevois-es
Les plus grandes fortunes de notre pays ont dû avoir quelques sueurs froides avant que les résultats ne tombent ce dimanche. Les 1% des plus riches en Suisse, celles et ceux qui possèdent près de la moitié de la richesse totale de notre pays, sont désormais soulagé-es. Leurs gains en capitaux resteront moins taxés que les revenus du travail. Par une vaste campagne de désinformation, les milieux économiques et les partis bourgeois ont martelé mensonges et contre-vérités depuis des mois. La campagne agressive de la droite a probablement fait peur, notamment à celles et ceux qui espèrent peut-être un jour réussir à revendre leur PME ou leur bien immobilier. Les opposant-es ont volontairement fait croire à ces gens qu’ils seraient un jour potentiellement concerné-es par les changements proposés, alors qu’il n’a jamais été question que l’initiative s’applique à ces situations. Leurs arguments auront malheureusement rencontré un fort écho puisqu’une majorité des Suisses et des Suissesses ont rejeté un texte qui était pourtant favorable à 99% d’entre eux.

Les Socialistes regrettent l’issue de ce vote mais se réjouissent que l’initiative de la Jeunesse socialiste ait porté dans le débat public la question de la justice fiscale et de la redistribution des richesses. En proposant un autre modèle d’imposition et une redistribution plus favorable à la majorité de la population, les Socialistes défendent un renversement de paradigme. En particulier à Genève où les inégalités ne font que se creuser au fil des années, un autre système fiscal est indispensable. Il convient d’ailleurs de souligner que cette votation a été très différemment perçue dans le canton de Genève, puisque des communes où la concentration de super-riches est importante, comme Vandoeuvres ou Cologny, l’ont refusée à plus de 80%, alors que des quartiers moins aisés – une partie du centre-ville, Châtelaine ou les Avanchets – l’ont acceptée.

Les Socialistes remercient toutes celles et ceux qui se sont mobilisé-es durant cette campagne. David a cette fois perdu contre Goliath, mais cette défaite n’enlève en rien la détermination des Socialistes de se battre pour que celles et ceux qui en ont les moyens, celles et ceux dont la fortune excède l’entendement, fassent un effort réel et conséquent en faveur de la collectivité. Que ce soit sur le plan fédéral ou cantonal, les Socialistes s’associent à toutes les démarches visant une imposition plus juste, une redistribution qui profite au plus grand nombre, et ce dans le seul but de réduire les inégalités et favoriser la justice sociale.
 
Pour plus d’informations :
Lydia Schneider Hausser, présidente du PS genevois, 079 382 82 89
Nathalie Leuenberger, vice-présidente du PS genevois, 079 785 73 22

Publié dans