Les Socialistes exigent un versement des rentes le 1er du mois

C’est avec consternation que les Socialistes ont appris que l’Office cantonal des assurances sociales avait décidé de son propre chef de différer le paiement des rentes AVS/AI, mettant en péril l’équilibre financier parfois précaire d’une grande partie de la population. Ils et elles s’adressent à la direction de l’OCAS pour exiger un retour à la situation antérieure. Le groupe socialiste au Grand Conseil travaille actuellement sur des objets parlementaires pour assurer le versement des rentes AVS/AI le premier jour du mois.
 
L’annonce a eu l’effet d’une bombe chez les bénéficiaires de rentes, dont certain-es comptent sur ce revenu pour payer leur facture en début de mois, en particulier leur loyer. En choisissant de différer le paiement des rentes, l’OCAS montre qu’il méconnaît la situation de ses propres bénéficiaires, qu’il ignore tout du tissu socio-économique genevois, et enfin, qu’il prend des risques inconsidérés quant à ses choix organisationnels et stratégiques.
 
Les Socialistes se sont adressés à la direction de l’OCAS pour exiger un retour à la situation antérieure, en rappelant que l’informatique est un instrument pour optimiser l’octroi des prestations et non un prétexte pour instaurer une nouvelle pratique qui ne convient pas aux bénéficiaires de ses prestations, en témoignent les nombreuses réactions reçues depuis l’annonce de ce changement.
 
Il est inadmissible qu’un office, dont l’objectif est de veiller à ce que toute personne soit assurée contre les conséquences de l’âge ou de la maladie, ait pris cette décision de façon unilatérale sans en évaluer les effets catastrophiques pour toutes celles et ceux qui vont devoir patienter pour recevoir la rente à laquelle ils et elles ont droit. L’OCAS a clairement failli à sa mission.
 
Le Conseiller d’Etat socialiste Thierry Apothéloz a rapidement réagi à cette annonce la semaine passée en rappelant le rôle de l’OCAS : « L’État et ses régies autonomes – dont fait partie l’OCAS – doivent être là d’abord pour défendre les personnes âgées et le paiement de leurs rentes. Et en aucun cas pour adapter le quotidien de dizaines de milliers de personnes à un changement de pratique administrative. » Les Socialistes soutiennent leur Conseiller d’Etat dans ses démarches pour assurer le versement des rentes le premier jour du mois. Le groupe socialiste au Grand Conseil travaille actuellement sur deux objets parlementaires pour appuyer cette démarche.
 
Annexe : Courrier à l’OCAS

 
Pour plus d’informations :

  • Lydia Schneider Hausser, présidente du PS genevois, 079 382 82 89
  • Caroline Marti, cheffe du groupe socialiste au Grand Conseil, 079 796 36 23