Une nouvelle présidence pour deux années décisives

Lors de leur Congrès annuel, les Socialistes réuni-es ce jour à Vernier ont été invité-es à renouveler la direction du PS genevois. Seul candidat à la présidence, Thomas Wenger a été élu sous une salve d’applaudissements. La présidente sortante Lydia Schneider Hausser a fait ses adieux à ses camarades non sans émotion.

Âgé de 44 ans, Thomas Wenger effectue actuellement sa deuxième législature au Grand Conseil. Dans son discours, ce père de deux enfants a annoncé sa volonté de « rassembler toutes les sensibilités de gauche pour répondre aux attentes de la population dans sa diversité ». Il a réaffirmé son souhait que la base du parti soit représentée par une « direction équilibrée, constructive et combative ». Pour l’ancien chef de groupe au Grand Conseil, les deux années à venir s’annoncent décisives avec pour horizon les élections cantonales et fédérales en 2023. Il a affiché les ambitions du PS : « Le PS doit incarner le changement et l’espoir et répondre aux besoins de la population genevoise. » Uni-es et soudé-es, les socialistes veulent se renforcer au niveau cantonal et fédéral et devenir le premier parti de Genève !

À ses côtés, la Conseillère administrative de la Ville de Meyrin Nathalie Leuenberger a été réélue à la fonction de vice-présidente du parti pour un deuxième mandat. Elle a évoqué dans sa lettre de candidature l’importance de disposer d’une continuité dans les instances dirigeantes et le souhait « d’œuvrer de façon constructive, efficace et bienveillante ».

Avec cette nouvelle présidence, le PS genevois peut compter sur un duo équilibré, engagé dans les instances communales et cantonales, à l’expérience solide et au fait des réalités politiques genevoises.

Le Congrès a aussi été l’occasion pour les militant-es d’adopter à une large majorité une résolution du comité directeur sur la stratégie électorale pour les élections cantonales de 2023. La direction sortante a proposé aux membres de partir pour ces élections dans une dynamique unie, avec l’ensemble de la gauche, dès le premier tour pour le Conseil d’État.

Les militant-es socialistes ont aussi dénoncé l’invasion russe et marqué leur solidarité avec les Ukrainien-nes en votant une résolution contre la guerre, dont le contenu a aussi été déposé sous forme de motion au Grand Conseil. Au niveau cantonal, une résolution pour une politique culturelle inventive, pluraliste et durable a été débattue et adoptée, demandant une mise en œuvre ambitieuse de l’IN 167.

Enfin, à un niveau plus local, les militant-es ont accepté une résolution des magistrat-es communaux socialistes, demandant que le PS genevois fasse activement campagne contre la suppression de la taxe professionnelle communale, véritable menace contre les prestations à la population.

Pour plus d’informations :
Thomas Wenger, président du PS genevois (079 476 69 45)
Nathalie Leuenberger, vice-présidente du PS genevois (079 785 73 22)
Frédérique Bouchet, secrétaire générale (079 157 54 31)

Publié dans