Construire et préserver l’environnement, c’est possible !

Par Nicole Valiquer Grecuccio
Députée au Grand Conseil

La très grande majorité du Grand Conseil a accepté les deux modifications de zones (MZ) des secteurs de Cointrin Est et Cointrin Ouest qui ont fait l’objet d’un référendum, raison pour laquelle ces deux objets seront soumis en votation populaire le 9 février 2020. La zone villas (zone 5) actuelle va, dans le temps, muter en zone de développement 3 pour laisser place à la construction de logements répondant aux besoins de l’ensemble de la population et à un quartier urbain mixte (activités et équipements publics).

Les secteurs en question, parfaitement raccordés aux transports publics, feront peu à peu place à de nombreux logements (250 à 420 logements d’ici 2030 et 1300 logements d’ici 2050 pour Cointrin Ouest, et 210 à 340 logements d’ici 2030 et 1000 d’ici 2050 pour Cointrin Est). Ce développement s’accompagne de la création d’emplois et d’équipements publics correspondant aux besoins des habitant-e-s, comme le prévoit le plan directeur cantonal 2030.

Il faut rappeler que la modification de zones indique une intention de construire qui se fera progressivement sans chasser en aucun cas les habitant-e-s actuel-le-s des villas. Certain-e-s d’entre eux sont aujourd’hui partant-e-s pour céder leur terrain pour un projet, d’autres attendent et d’autres encore ne verront aucun projet d’ici à 30 ans. Le temps de l’aménagement est un temps long et il faut donc prévoir à l’avance des projets qui répondent aux besoins de nombreux-ses habitant-e-s
qui cherchent à se loger.

Une attention a été accordée pour répondre aux besoins de toutes les catégories de la population : des HBM pour les plus modestes, des coopératives pour toutes et tous et des PPE pour la classe moyenne vu le contrôle exercé sur les prix. Les habitant-e-s concerné-e-s pourront être associé-e-s au développement de leur quartier et apporter eux-mêmes leur vision au travers des processus de concertation inscrits dans la loi.

Développer ces projets est une réponse à la protection de la zone agricole puisque la Confédération a demandé au canton de Genève de préserver celle-ci et de construire en premier lieu sur les zones à bâtir existantes, notamment les zones villas qui occupent une forte surface du canton, mais représentent une faible proportion d’habitants.

Le Parti socialiste l’a bien compris et a recommandé lors de son AG d’accepter ces deux modifications de zones à l’unanimité moins 1 abstention.

L’enjeu est la construction de logements et d’espaces publics de qualité, avec une prise en compte des aspects environnementaux. Je suis convaincue que nous saurons relever ce défi au nom de l’intérêt général.